Sélectionner une page

La cure de revitalisation

Fév 3, 2019Naturopathie

Lors d’une cure de détoxination, le corps fait le grand ménage de printemps. Il enlève l’encrassement présent dans les humeurs (les liquides tels que le sang, la lymphe et les liquides présents dans les cellules).

La détoxination va éliminer les déchets mais elle peut aussi éliminer des minéraux et vitamines. C’est pourquoi il faut penser à combler ces carences.
Le problème de tout ces magazines féminin, c’est qu’ils ne parlent que de détox, c’est le mot que l’on voit partout ces dernières années. Mais si l’on ne fait que des cures detox on ne remplace pas ces nutriments et les carences arrivent assez rapidement !

La cure de revitalisation a comme but de combler les carences déjà présentes et celles que la cure de détoxination a pu créer.
La revitalisation dure le double de temps de la détox. Si vous faites une monodiète sur 3jours, il faudra faire une cure de 6 jours de revitalisation par exemple.

Si vous n’avez pas lu l’article sur la détox, voici le lien 

La hiérarchie des cures est fondamentale. Quand votre maison est sale vous respectez un ordre, on range et on passe l’aspirateur avant de passer la serpillière par exemple. Dans le corps c’est pareil, ca ne sert à rien de revitaliser si les liquides sont encrassés. Pire, vous jetez votre argent par les fenêtres en compléments alimentaires à 200 euros. YAY !
Le choix des compléments sera comme pour tout le reste en fonction de la personne. C’est à ce moment la qu’un bilan sanguin peut être utile si le naturopathe ne l’a pas eu pendant la première consultation.

Comme pour la cure de détoxination il y a 3 points a aborder pour la revitalisation:

  • Mise en place d’un fond nutritionnel correcte:
    On va parler d’alimentation spécifique à l’Homme. Malheureusement vous vous doutez que les pizzas et les croissants ne font pas partis du lot.
    Quand je parle d’alimentation propre à l’Homme, je parle de fruits et légumes à 80% (cru le plus souvent possible) de graines, algues et oléagineux, d’un peu de protéines animales comme des oeufs, du fromage de chèvre ou fruits de mer (tout cela crus encore une fois).

  • Choix des tolérances:
    Les tolérances sont prévues afin que la cure ne soit pas trop restrictive, et donc facile à tenir sur le moyen et long terme.
    On choisira en fonction de la personne et de son tempérament quels aliments ajouter (les céréales, la viande ou le poisson par exemple) et à quelle fréquence.
  •  Adjonction des nutriments-compléments:
    La encore tout dépend des objectifs. Pour une carence identifiée on se tournera vers le mineaux manquant directement.
    Si il n’y a pas de carences particulières on pourra se concentrer sur des compléments comme le magnésium marin pour un meilleur sommeil, ou le ginseng pour un petit coup de boost. La encore on fera en fonction des besoins et envies de chaque personne.

Faites attention à vous,
La mangeuse de graines.