Sélectionner une page

Comment je me suis débarrassée de l’Eczéma avec la naturopathie + photos

Oct 5, 2019Naturopathie

« L’eczéma est une dermatose prurigineuse caractérisée par une inflammation non contagieuse de la peau qui s’accompagne de rougeurs, de fines vésicules, de squames et de démangeaisons. Parmi toutes les maladies de la peau, l’eczéma est la plus fréquente : cette maladie motive jusqu’à 30 % des consultations en dermatologie. Dans les pays industrialisés, elle atteindrait de 15 % à 30% des enfants et de 2 % à 10 % des adultes. Selon de récentes estimations, les cas d’eczéma auraient doublé et peut-être même triplé depuis les 30 dernières années. » D’après le sondage sur instagram,  49% des personnes ayant participé ont déjà souffert d’eczéma.

L’eczéma a pointé le bout de son nez quand j’étais enfant. Un coup de crème contenant de la cortisone et le tour était joué. Malheureusement, une dizaine d’années plus tard la maladie est revenue sur d’autres endroits. J’étais au tout début de ma formation de naturo à cette époque, je voulais quelque chose qui me soigne rapidement donc j’ai appliqué le même type de crème.  Elle calmait l’inflammation sur le coup, mais au bout de quelques jours les poussées d’eczéma revenaient, et elles étaient de plus en plus violentes. La crème faisait de moins en moins d’effet. J’ai laissé trainer.
Je suis partie plusieurs mois en Asie sans crème avec moi, et comme par magie, sans eczéma non plus. Pas une gratouille en 4 mois. C’était un réel soulagement ! J’avais l’impression de revivre, j’avais oublié à quel point c’est cool quand tout va bien. J’étais seule et ces 11000 km m’ont permis de réfléchir aux causes physiologiques et psychologiques de cet eczéma. Je me suis promise que s’il revenait à mon retour je mettrais une reforme naturopathique en place pour le dégager.
Pas de bol, il est revenu progressivement. C’est normal je n’avais rien changé en revenant en France. J’avais juste mis pause dans mon quotidien.

Au bout d'une semaine de réforme

Au bout de 3 semaines

Au bout de 5-6 semaines

J’ai déjà parlé dans cet article, des différentes sources de surcharges. L’eczéma était sec, l’encrassement était donc dû aux cristaux (l’eczéma suintant est du à une surcharge de colles). Ce sont les reins qui s’occupent de la filtration du sang et des toxines/cristaux présents dedans. Si les reins sont surchargés, la peau viendra les soutenir et éliminera les déchets par la transpiration, et en cas de surcharge chronique, par une maladie chronique (eczéma, psoriasis, acné…).
J’en ai déduis que mes reins ne fonctionnaient pas au max de leurs capacités, et que ma peau était très ouverte pour l’élimination. Alors que faire ? Travailler la peau mais surtout ouvrir au maximum les reins pour enlever le plus possible de surcharges dans mes liquides !

En naturopathie nous travaillons avec 4 techniques majeures qui doivent être dans la réforme (et 6 mineures au choix). L’alimentation, la biokinésie, la psychologie et l’hydrologie.

– Pour l’alimentation c’est assez simple, il suffit de couper les sources de cristaux. Pas de sel, de sucre, de produits animaux, et d’alcool pendant la réforme. Je mangeais beaucoup de fruits, en particulier les fruits astringents qui drainent la lymphe, de légumes diurétiques et  je me faisais des jus de légumes verts et de betterave.
– Pour la biokinésie, j’ai pratiqué des mouvements pour travailler les reins, du yoga, et du cardio pour transpirer davantage et éliminer les toxines.
– Pour l’hydrologie, j’ai fait des saunas, des hammams, des bains chauds, des douches écossaises, du brossage à sec, tout cela dans le but d’ouvrir la peau et les reins pour laisser sortir l’encrassement.  Je faisais aussi de petits jeûnes secs le soir de temps en temps
-Pour la psychologie, j’ai retiré les sources de stress que je pouvais éviter, c’était un mois pour me recentrer, ne pas me forcer et me détendre le plus possible. J’ai fait des exercices de respirations, de la méditation, du repos nerveux et du sommeil en grande quantité. Et j’ai travaillé sur le pourquoi l’eczéma. Pourquoi cette maladie et pas une autre ? Quel symbolique et cause psychosomatique il y a derrière ?
La peau est notre enveloppe protectrice, c’est elle qui nous permet de mettre une distance entre notre intimité et le monde extérieur. En tenant compte du fait qu’elle est l’organe du toucher et qu’elle concerne nos rapports avec les autres, on comprendra qu’en cas d’eczéma elle exprime un conflit de séparation, une perte de contact. Si nous souffrons de cette maladie, il est bien probable que des émotions génèrent une effervescence intérieure, de l’agitation, car l’eczéma exprime quelque chose qui bouillonne en nous. Il peut y avoir une colère non exprimée face à une relation où le contact n’est pas satisfaisant ou encore totalement coupé. Cela peut également être de la colère dirigée contre soi-même et bien souvent tout cela de façon inconsciente. 

 

Pour les autres techniques, j’ai utilisé la phytologie avec des infusions de plantes diurétiques et revitalisantes comme l’ortie et les queues de cerises. Un peu d’aroma avec les huiles essentielles pendant les massages, et en cas de coup de mou sur les surrénales. Mais ce n’est pas l’essentiel du travail, juste un coup de pouce.

Au bout d’un mois, un mois et demi je n’avais plus rien. J’ai une minie plaque qui revient pendant des moments de stress, ou quand mon hygiène de vie n’est pas au top. Mais je sais quoi faire pour rééquilibrer et en 2jours c’est finito !

 

Faites attention à vous,
La mangeuse de graines.